Histoire des chevaux Barbes-Arabes

Race rustique et endurante, le Barbe Arabe est une des plus répandue au Maroc

chevaux_barbes_arabesL’histoire des chevaux Barbes-Arabes : A l’origine, le cheval “Barbe”, berbère en l’occurrence, était utilisé comme cheval de guerre par les Maures, les Numides, les Carthaginois, et par Jules César, pour conquérir les Gaules.

 

 

 

Ce cheval brilla durant des siècles et particulièrement en 1870, au milieu des désastres de la guerre Franco-allemande. Mais c’est singulièrement lors du premier conflit mondial de 1914-1918, en Macédoine, où il apportera la preuve de ses qualités exceptionnelles. Et plus récemment l’armée Allemande ouvrira les portes de Moscou avec des Barbes réquisitionnés en Tunisie par Rommel.

Le cheval dans le Maroc antique: Les pièces archéologiques de cette section illustrent à la fois l’héritage des traditions équestres et des éléments majeurs du répertoire iconographique antérieur à l’Islam. Elles abordent les représentations de chevaux et de cavaliers, les armes, les éléments de harnachement et la charrerie.

Le cheval barbe reprend donc ses lettres de noblesse et sa résurrection peut commencer. Grâce à ses qualités d’exception, le barbe est utilisé aujourd’hui dans les domaines les plus variés :

  • Il est, bien sûr, le cheval sur lequel Sa Majesté le Roi du Maroc reçoit l’allégeance de ses sujets.
  • Il est le magnifique cheval de la fantasia, tradition nationale maghrébine, qui lui a permis d’être sauvé d’une disparition inéluctable.
  • Il est aussi un cheval de cirque extraordinaire, grâce à sa sensibilité et à son intelligence remarquable.
  • Il est aussi un cheval de sport de talent, comme “Béni-Mellal” que montait feu Ahmed Touil, champion international marocain de saut d’obstacles.

La fierté des Marocains par sa beauté, ses allures, son courage et sa douceur.